La semaine passée, je suis allé à l’“Agile tour” à Aix-Marseille. J’y ai rencontré plusieurs personnes intéressantes, mais j’y ai surtout découvert une pratique appelée la “facilitation graphique”. Quel plaisir !

Qu’est-ce que la facilitation graphique ?

La facilitation graphique est la pratique du dessin appliquée aux réunions de travail. Le principe est très simple. C’est surtout utilisé lorsqu’il y a une réunion stratégique, de planning, de ressources humaines, ou autre. Un dessinateur, appelé facilitateur graphique, dessinera en temps réel tous les sujets abordés, aidant ainsi les personnes à analyser et à résumer leurs idées pendant et après la réunion. Cela leur permet par conséquent de développer encore plus d’idées de manière claire.

Quels sont les avantages ?

Le dessin est pratique, clair et visuel. Avec quelques flèches et quelques formes, vous pouvez décrire bien mieux qu’avec du texte brut. Il est très facile de représenter les vendeurs, les clients, les lieux, les produits, la livraison, le paiement, les commentaires, les prescripteurs, la base de données, la poste, le magasin…

Voici, par exemple, ma 1re tentative en tant que facilitateur graphique :

graphic facilitation

Certes, je ne dessine pas très bien, mais qu’est-ce que cela peut faire ? A vrai dire, quand bien même vous n’aimez pas mon dessin, je n’en suis pas malade. Ce qui importe c’est « avez-vous compris mon dessin ? »

Voici ce dont il faut se souvenir, “Seule la signification compte.” Pourquoi est-ce qu’un bon nombre de publicités et de vidéos de marketing sont basés sur le dessin en temps réel ? Parce que les gens ne se concentrent pas sur le design ou la forme des choses. Ils se concentrent plutôt sur le message.

Alors, pourquoi n’essayez-vous pas ?

Comment commencer ?

La pratique est le seul moyen de commencer.Selon Romain COUTURIER (http://terredagile.com), la personne qui a présenté la facilitation graphique la semaine dernière, le seul prérequis c’est de savoir dessiner un carré, un triangle, un rond, et quelques autres formes.

Je pense vraiment qu’il a raison. Selon cette super vidéo https://www.youtube.com/watch?v=S5DJC6LaOCI, nous avons seulement besoin de savoir dessiner des personnes, des endroits, des flèches et des bulles. Une information supplémentaire peut être écrite sous forme de texte.
De plus, si un jour, vous ne savez pas dessiner quelque chose, un cheval par exemple, gribouillez un cheval et écrivez dedans « cheval ». Votre dessin sera ainsi parfaitement compréhensible.

Pourquoi n’essayez-vous pas ?

Alors, le dessin ça vous dit ?

Vous ne courez qu’un seul risque : avoir de nouvelles idées…

Faites-moi savoir comment ça se passe. Partagez vos commentaires ci-dessous…