Votre développeur ou votre directeur technique s’en va, ou vous craignez qu’il quitte l’aventure ? Déjà ne paniquez pas : finalement, c’est le type de situation relativement classique dans la vie d’une startup. Et bonne nouvelle : il existe des solutions.

 

Tout est question de Transparence pour éviter les situations compliquées

Lorsque des fondateurs lancent une startup, généralement tout est au beau fixe. Il y a beaucoup d’enthousiasme, de motivation, on veut créer le prochain super service qui va tout exploser. On va vite, le profil technique construit la solution aussi rapidement que possible pendant que le profil plus business fait la prospection, teste son marché et parfois fait son business plan. (Ce qui n’est généralement pas la priorité d’un startup un peu en rupture. On préférera trouver les premiers clients et ensuite seulement faire le business plan.)

Malheureusement ce n’est pas toujours évident, mais lorsque une équipe travaille pour un projet, le résultat obtenu devrait appartenir à la startup, et non à chaque individu. Cela signifie que même si un jour le Directeur technique (ou n’importe qui d’autre) s’en va, la seule chose qui devrait appartenir à cette personne, ce sont ses actions dans la société et non le produit de son travail.

 

Équilibre personnel des fondateurs

Ce qui est important dans une entreprise, ce sont les personnes qui la composent. Et ce dont chaque fondateur a besoin, c’est d’assurer ses rentrées d’argent pour vivre, d’établir un équilibre entre le temps personnel et professionnel, ainsi que bénéficier de la reconnaissance de son entourage et de lui-même. (cf: La pyramide de Maslow…)

Dès que les difficultés commencent à arriver dans une startup, c’est tout cet équilibre qui commence a être perturbé et c’est de là que viennent généralement les problèmes. Il y a deux points importants à garder en tête pour éviter les affrontements entre cofondateurs :

– Soyez toujours Transparent sur le temps, l’argent et les efforts que vous êtes prêt à investir et potentiellement perdre si ça fonctionne pas

– Comptez l’ensemble des investissements en temps, argent et efforts fournis par les personnes avec qui vous travaillez. Idéalement, il faut que ces efforts soient récompensés par des parts de société, du salaire ou autre compensation.

 

Reconnaissance technique

D’un manière générale, un profil technique n’est pas toujours reconnu et récompensé à la hauteur de ses attentes. Le personnel technique n’estime pas à sa juste valeur le challenge commercial, et donne beaucoup plus d’importance au produit et aux services créés par l’organisation. Or nous devons bien rappeler qu’un produit ou un service est totalement inutile s’il ne génère pas du business. Et pour un profil technique, si une startup ne fonctionne pas suffisamment, c’est généralement de la faute de l’équipe commerciale et marketing. De la part d’un simple développeur, cela pourrait être vrai et se comprendre, mais du point de vue d’un directeur technique il est tout aussi responsable de ces difficultés. Le rôle du Directeur technique, c’est de construire des services ou produits que les gens désirent et pour lesquels ils sont prêts à payer. (cf: Ycombinator)

Dans le cas d’une situation économique un peu tendue, si c’est encore possible, demandez au directeur technique : comment pourrions-nous générer de l’argent avec ce que nous avons déjà ou avec l’expertise dont nous disposons ? Pourrions-nous proposer notre produit sous une autre forme ? Peut-être que d’autre startups pourraient être intéressées pour lancer une solution similaire mais sur un autre marché ? Ou peut-être devrions-nous vendre des services autour du notre expertise technique interne ?

Le principal but d’une entreprise est de générer de l’argent ; si ce n’est pas suffisamment le cas, soyez créatif pour trouver des raccourcis pour y arriver, même si cela vous coûte ou vous éloigne de votre idée initiale. Qui sait, peut-être que cela pourrait vous permettre de découvrir un nouveau business encore plus rentable !

 

Vous avez fait de votre mieux mais une compétence clé s’en va

La première chose à faire, c’est de lister toutes les tâches réalisées par cette personne au quotidien. D’un coté, le digital devient de plus en plus accessible, il y a aujourd’hui des milliers de façon pour réaliser un service ou un produit digital. Avoir un vrai contrôle de toute la partie technique devient de plus en plus compliqué car nous mélangeons :

– Les solutions opensource

– Les développements spécifiques

– Les solutions SaaS

– Les webservices/API

– Des workflows, des process

– Les outils de gestion commerciale ( CRM)

– L’analyse de statistiques

 

Et devinez quoi ? Dans une startup c’est justement le Directeur technique qui a, lui seul, l’entier contrôle de tous ces systèmes.

 

Comment faire la transition

La première chose à faire est d’identifier la nouvelle personne qui pourra vous aider à rassembler toutes les informations techniques qu’a pu laisser le prédécesseur – soit en lui posant les bonnes questions s’il est disponible, soit en analysant le fonctionnement du produit ou du service.

Évidement, il est nécessaire de réaliser cette transition le plus rapidement possible, car le plus important est d’être en capacité de faire évoluer votre entreprise et ainsi résoudre le problème. Une fois que vous aurez rassemblé l’ensemble des informations techniques, cela vous permettra de définir le profil idéal pour remplacer la personne qui vous quitte. Aucun profil n’est identique et n’a les même compétences, alors espérer trouver la bonne personne sans véritablement connaître les détails du périmètre et des compétences nécessaires est assez illusoire.

 

 

Le bon état d’esprit

Vous avez précédemment été dépendant d’une personne, et l’on peut supposer que vous avez appris des difficultés rencontrées. L’objectif maintenant va être d’organiser la nouvelle phase en garantissant la “gestion de la connaissance” (Knowledge Management). Je ne vous recommanderai pas de construire un système compliqué : un simple Google Drive, Dropbox ou autre solution Cloud avec de simples document text et excel sont le plus souvent suffisants.

Peu importe avec qui vous travaillez ou ce qu’ils font, demandez-leur de toujours utiliser deux fenêtres. Une première pour travailler, une deuxième pour écrire des commentaires et prendre des captures d’écrans. Ne leur demandez surtout pas une documentation parfaite mais simplement une trace de ce qu’il font, avec quelques commentaires qui permettront à n’importe qui de reproduire leurs action en temps voulu.

 

Pour résumer :

1 – Soyez sûr que tout le travail produit par vos employés et cofondateurs appartient bien, légalement parlant, à l’entreprise et non aux individus.

2 – Vous devez savoir exactement comment les choses fonctionnent. Ayez une documentation détaillée sur la manière de gérer et d’administrer les multiples outils de production, de développement et les technologies utilisées dans votre entreprise.

3 – Avec cette même documentation, vous avez dorénavant la possibilité de cibler le profil idéal pour vous accompagner pour la suite.

 

Des commentaires, des questions ?

Deux-tiers de mes clients sont venus à moi pour gérer plus ou moins directement un transfert de connaissance technique. Mais aucune situation n’est identique et ce sera avec plaisir que je répondrai à vos questions ou remarques.

Peut-être d’ailleurs avez-vous d’autres astuces ou pratiques à partager ?…

C’est à vous :